Et maintenant, un petit instant de cinéma, avec le film « Entretien avec un vampire », réalisé en 1994 par Neil Jordan, selon un scénario d'Anne Ryce, basé sur son roman éponyme.

    Armand n'y croit pas encore, mais il tient, cette nuit-là, ce qui pourrait être le scoop de sa vie : l'interview d'un vampire vieux de plusieurs siècles ! Installés dans une chambre d'hôtel à San Francisco, Louis de Pointe du Lac décide de lui raconter sa vie, depuis le jour où il est né à la nuit.
    Jeune propriétaire agricole, Louis vivait près de la Nouvelle-Orléans, au XVIIIème siècle. Après la mort de sa femme et de son fils, en deuil, il rencontre Lestat de Lioncourt, qui lui offre l'immortalité. Une fois devenu vampire, il découvre auprès de son mentor une vie nocturne, où il doit tuer pour vivre. Une existence pleine de questionnements commence pour lui.

    Adapté du premier roman d'Anne Rice, du premier tome de sa chronique des vampires, ce film est un grand classique, dont les vampires peuvent sembler sans originalité. Pour cause : cette histoire est celle qui lancera tout le mythe des vampires romantiques. Aussi, si elle était parfaitement innovante à son époque, aujourd'hui, à cause des nombreuses œuvres qu'elle a influencées, elle peut sembler sans imagination.
    Quoi qu'il en soit, même après avoir été submergé par la mode des vampires, cette œuvre sort du lot. Des personnages complexes et humains malgré leur nature vampirique, une histoire bien ficelée, une ambiance sombre et sordide, le réalisateur sait où il va, et sait mettre en scène l'histoire de l'auteure. On suit les péripéties et les questionnements de Louis sans en perdre une miette, accroché à son fauteuil. Si cette œuvre ne fait pas peur (ce n'est pas son but), elle sait par contre déranger à certains moments, et n'est pas, et loin de là, un film sans saveur. Elle sait garder sa personnalité, même quand celle-ci a été copiée à mainte reprise.