Et maintenant, un petit instant de cinéma avec « 2012 », réalisé en 2009 par Roland Emmerich, selon un scénario de Roland Emmerich et Harald Kloser.

    En 2012, en raison d'un bombardement de neutrinos, le noyau terrestre se réchauffe, bouleversant le système géologique de la planète et provoquant la fin du monde. Cela avait été prévu trois ans auparavant, et un projet visant à sauver l'espèce humaine a alors été mis en route. Seuls quelques centaines de milliers de places sont prévues.
    Après avoir rencontré par hasard un présentateur radio amateur lui ayant parlé de l'apocalypse et de ce projet tenu secret, Jackson Curtis, chauffeur d'un milliardaire russe, comprend que tout cela est réel par la bouche d'un des fils de son employeur. Se précipitant chez son ex-femme, il sauve de justesse sa famille d'une catastrophe ravageant toute la côte ouest des États-Unis, et part en quête de ce mystérieux projet.

    Disons-le tout de suite : les effets spéciaux de ce film sont époustouflant. Et c'est la seule chose qu'il possède. Bien que le rythme d'action soit suffisamment soutenu et le rende assez distrayant pour tenir jusqu'au bout, on est en droit d'être ennuyé par ses dialogues convenus, blasé par ses personnages archétypaux jusqu'à la caricature, et affligé par son faible scénario et ses morales mal amenées. Regardable en tant que prouesse visuelle, mais guère plus.