Révolution est un jeu qui se joue avec un jeu de 54 cartes standard. Les 4 joueurs jouent en coopération contre le jeu. Pour obtenir une victoire, il faut qu'il n'y ait plus aucune figure (valet, dame et roi) sur la table. Si, à un moment donné, les 12 figures se trouvent sur la table, c'est une défaite.
Au début du jeu, on pose sur la table les 4 rois, puis on distribue 6 cartes à chaque joueur.
Quand un joueur possède une figure dans sa main, il doit la poser sur la table, y compris si la figure fait partie des 6 cartes distribuées au début.
Chacun son tour, chaque joueur pioche une carte dans le paquet (s'il pioche une figure, il doit la poser sur la table), puis donne une carte de sa main au joueur de son choix, sans la montrer aux autres. On ne peut pas donner de carte à un joueur qui possède au moins 12 cartes dans sa main.
Entre le moment où le joueur pioche une carte (et pose la figure sur la table si c'en est une) et le moment où il donne une carte à un autre joueur, le joueur peut déclencher une et une seule révolution.
Pour déclencher une révolution, le joueur doit avoir une série de cartes de la même couleur qui se suivent (par exemple les 6, 7, 8 et 9 de trèfle). S'il a une suite assez longue, il remet sa suite et les figures sur la table de la même couleur que la suite dans le paquet, et mélange le paquet.
Pour pouvoir déclencher une révolution, il faut une suite de X cartes, X étant égal à 2, +1 s'il y a le valet de la couleur sur la table, +2 s'il y a la dame de la couleur sur la table, +3 s'il y a le roi de la couleur sur la table.
Les jokers peuvent remplacer n'importe quel nombre de n'importe quelle couleur dans une suite.
Il est interdit de dire ou de montrer ce qu'on possède dans sa main ou de dire ce qu'on cherche à obtenir. Bref, il est interdit de parler du jeu et de la stratégie qu'on cherche à mener. La communication se fait par l'échange de cartes.