Johnny aimait sa vie, c'était l'observateur,
Ils ouvraient grand les yeux, lui et son preux tuteur,
Et ils prêtaient l'oreille, en recherchant la vie,
Car elle existait bien, c'était l'avis.

Oui ! Oui !

Toutes les nuits durant, dans son observatoire,
Il voyait, ébahi, les confins les plus noirs,
Il entendait leur son, transmis en fort et clair,
Il pouvait contempler, depuis la Terre,

L'Univers !

William était marin, sa vie était éparse,
Il visita Pluton, Vénus, Jupiter, Mars,
Mais ce qu'il désirait, c'était aller plus loin,
Jusqu'à Proxima du Centaure au moins.

Oui ! Oui !

Il entendit parler de cette expédition,
Aussitôt volontaire, il fut de la mission,
A bord du grand vaisseau, il prit la voir des airs,
Et il se dirigea droit devant vers

L'Univers !

Quand on eut un contact, il a fallu traduire,
On pensa à Jimmy, qui eut l'âme à instruire,
Cela lui prit du temps, il y mit tout son coeur,
Il eut un résultat de son labeur.

Oui ! Oui !

Le message parlait de vastes horizons,
D'un ciel mauve étoilé recouvrant les maisons,
D'un savoir inconnu transmis par la lumière,
Le secret d'un trajet pour aller vers

L'Univers !