Les dés sont jetés !
De tout décideront
Les points interprétés
Par astres et neutrons,
Par les lois obscures !

Les dés sont jetés !
Pour nous décideront
Probabilités
Et chance en un affront
Au hasard et à la Nature !
Ils décideront du futur !
Quel est le résultat ?

Qu'importe !

Ici nous vivons,
Là serait l'essentiel.
Posé face au réel,
Ainsi, nous rêvons.

J'aurais ma mission,
Je la voudrais plus belle,
Mais je sens l'Eternel
Tenir nos visions.

S'il s'agit d'un Dieu,
Que peut-il faire au mieux ?

Ca suffit ! Occupons l'Univers !
Depuis toujours, nous avons tous souffert.
Nous voulons le Paradis : créons-le nous !
Que les dés soient à genoux :
Changeons le destin !

Proie et prédateur,
Les dés nous ont offert
La douleur, la colère,
La loi du tueur.

Qui rêve le meilleur
A la fin toujours meurt,
Toujours il se perd.

Ca suffit ! Occupons l'Univers !
Depuis toujours, nous avons tous souffert.
Nous voulons le Paradis : créons-le nous !
Que les dés soient à genoux :
Changeons le destin !

Tandis qu'un monde entier lentement dépérit,
Nous luttons isolés, est mort l'espoir chéri.

Mais qui donc parmi nous tous
Aime cet Univers
Dans lequel partout la peur pousse
A sombrer dans les guerres ?

Quel sage vous aurait dit
Que l'éternel fardeau,
La faim, le froid, la maladie,
Sont de précieux cadeaux ?

Ca suffit ! Occupons l'Univers !
Depuis toujours, nous avons tous souffert.
Nous voulons le Paradis : créons-le nous !
Que les dés soient à genoux :
Choisissons le destin !