Quand la sonnette retentit, il vint ouvrir sa porte. Deux hommes le regardèrent alors. Le premier, de corpulence moyenne, lui présenta sa carte de détective. Le second, plutôt grand et costaud, se contentait de l'observer.
- Bonjour, dit-il.
- Bonjour, fut leur réponse.
- Pouvons-nous entrer ? Continua le détective.
Ils purent alors entrer. Il leur présenta son petit salon, et ils s'assierent dans le canapé. Le détective posa son chapeau sur la table basse.
- Voulez-vous quelque chose à boire ? Demanda-t-il.
- Non merci.
Il s'installa alors dans le fauteuil face au canapé.

- Je vous écoute. 
- Nous sommes ici pour l'affaire de l'inhumanisme. Vous en avez entendu parler, je suppose.
- Le mouvement qui enlève des mendiants sdf en pleine rue. Oui, cela fait beaucoup de bruit en ce moment à la télé.
- Et pourtant, on a beau être nombreux sur le coup maintenant, personne n'a l'air de trouver. C'est difficile de suivre la trace des enlevés, du coup, nous deux, on a suivit la trace des enleveurs. Cela nous a conduit ici.
- Possible.
- Cela n'a pas été très difficile en fin de compte, bien que vous semblez sortir un peu de nulle part.
- J'ai emménagé, il y a quelque temps.
- Mais vous avez déménagé d'où ?
Il haussa les épaules.
- Je ne suis pas de la région.
- Et vous êtes venu ici pour enlever des mendiants ?
- Entre autre. Je vis aussi ma petite vie à côté de ça.
- On le sait. On s'est renseigné sur vous.
- Vous comptez m'arrêter, donc ?

Le détective hésita. Son associé prit la parole.
- Pourquoi “inhumanisme” ?
Il soupira, blasé, ou peut-être rassuré.
- Face à toutes les guerres, les massacres, les génocides, face à toute la misère des uns et à toute l'opulence des autres, on se demande si la bonté, la générosité, l'altruisme sont des caractéristiques de notre espèce. C'est pourquoi beaucoup d'ex-mendiants sont venu grossir les rangs de notre mouvement.
- Vous étiez sdf, n'est-ce-pas, avant que des inhumanistes vous logent ici ?
- En effet.
- Pourquoi avoir changé de ville ?
- C'est plus simple, de reprendre une vie à un endroit où on a pas mendié pendant des années. Et c'est plus difficile ainsi, de retrouver la trace entre le mendiant qu'il fut, et l'inhumaniste qu'il est.
- On a trouvé la vôtre pourtant.
- Il faut être détective pour cela.

Les deux se regardèrent, hésitants.
- Au final, dit l'associé, les monstres sont fondamentalement humains.
Le détective fit oui de la tête, l'air pensif. Puis il reprit son chapeau. Ils se levèrent, pour s'en aller. Le détective conclut :
- On vous souhaite bonne continuation, pour la partie inhumaine.