Je veux ce jardin !

Dans les bois, aux prairies,
Sauvage ou dressé l'animal plait :
On adopte, on nourrit,
On abat, de chair replets.

Le clapotis des eaux
Adoucit l'ame, émeut les coeurs,
Car on est en réseau,
Des cités, les prédateurs.

Et où est l'Harmonie, où est la Paix,
Quand dans les bois vient l'heure du souper ?
Quand le malade et le blessé
Sont voués à la mort, par la faim agressés ?

Où est l'Harmonie ? Où est la Paix ?
Où est la Vie que je voudrais attraper ?
Pour elles je chanterai :
Je voudrais voir cette forêt.

Je veux ce jardin !
C'est le Jardin d'Eden !

Direz-vous : la croissance
Des êtres en vie, sans trépas ?
Le surnombre aux naissances ?
Je répondrai : je ne sais pas.

Mais où est l'Harmonie, où est la Paix,
Quand dans les bois vient l'heure du souper ?
Quand le malade et le blessé
Sont voués à la mort, par la faim agressés ?

Où est l'Harmonie ? Où est la Paix ?
Où est la Vie que je voudrais attraper ?
Pour elles je chanterai :
Je voudrais voir cette forêt.

Où est l'Harmonie ? Où est la Paix ?
Où est la Vie que je voudrais attraper ?
Pour elles je chanterai :
Je voudrais voir cette forêt.

Je veux mon jardin !
C'est mon Jardin d'Eden !